Rapports sur la santé Hypertension associée aux problèmes de santé auditive chez les adultes canadiens âgés de 19 à 79 ans

par Pamela L. Ramage-Morin, Rex Banks, Dany Pineault, Maha Atrach et Heather Gilmour

DOI: https://www.doi.org/10.25318/82-003-x202101000002-fra

Sur cette page
  • Résumé
  • Ce que l’on sait déjà sur le sujet
  • Ce qu’apporte l’étude
  • Introduction
  • Méthodes
  • Résultats
  • Discussion
  • Points forts et limites
  • Conclusion
  • Annexe
  • Références

Résumé

Contexte

L’hypertension est une affection courante dont souffre près du quart de la population adulte au Canada. Des données probantes indiquent que cette affection ou les médicaments utilisés pour la traiter peuvent entraîner des problèmes de santé auditive (définis dans la présente étude comme une perte auditive, des acouphènes ou les deux problèmes de santé à la fois).

Données et méthodes

Les données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2012 à 2015 ont été utilisées pour estimer la prévalence de l’hypertension et des problèmes de santé auditive chez les personnes âgées de 19 à 79 ans (n = 6 198). Les données des cycles 3 (n = 3 072) et 4 (n = 3 126) ont été combinées. La relation entre l’hypertension et les problèmes de santé auditive a été évaluée au moyen d’une régression logistique multivariée.

Résultats

On estime que 40 % de la population adulte n’éprouvait pas de problèmes de santé auditive, tandis que les 60 % restants souffraient d’une perte auditive (23 %), d’acouphènes (22 %) ou de ces deux problèmes de santé à la fois (14 %); 22 % de la population adulte souffrait d’hypertension. Les problèmes de santé auditive étaient beaucoup plus fréquents chez les adultes atteints d’hypertension (79 %) que chez ceux qui ne l’étaient pas (54 %). L’hypertension est associée à une plus grande probabilité de problèmes de santé auditive chez les hommes (rapport de cotes corrigé = 1,7) et les femmes (rapport de cotes corrigé = 1,6), même après la prise en compte des variables sociodémographiques et associées à l’âge, à la santé et à l’exposition au bruit.

Interprétation

La présente étude s’ajoute au corpus de données probantes qui établissent l’hypertension comme un facteur de risque potentiellement modifiable pour la perte auditive et les acouphènes. Les hommes et les femmes atteints d’hypertension présentaient un risque plus élevé de problèmes de santé auditive, ce qui démontre l’importance de dépister l’hypertension pour assurer la santé auditive.

Mots clés

acouphène, audiométrie, Enquête canadienne sur les mesures de la santé, étude transversale, hypertension artérielle, perte auditive, prévalence, problème de santé chronique, santé auditive

Auteurs

Pamela Ramage-Morin ([email protected]) et Heather Gilmour ([email protected]) travaillent à la Division de l’analyse de la santé de Statistique Canada, à Ottawa, en Ontario. Rex Banks ([email protected]), Dany Pineault ([email protected]) et Maha Atrach ([email protected]) sont des audiologistes aux Services canadiens de l’ouïe, à Toronto, en Ontario.

Début de l’encadré

 

Ce que l’on sait déjà sur le sujet ?

  • La perte auditive et les acouphènes sont des problèmes de santé courants et potentiellement invalidants qui ont une incidence sur de nombreux aspects de la vie, comme le stress, la santé mentale et les relations interpersonnelles.
  • L’hypertension, également courante, et les médicaments utilisés pour la traiter ont joué un rôle dans la perte auditive et l’apparition d’acouphènes, bien que les résultats ne soient pas uniformes.
  • La concomitance de la perte auditive et des acouphènes présente un défi lorsqu’on examine le lien entre l’hypertension et l’un ou l’autre des résultats.

Ce qu’apporte l’étude ?

  • Il s’agit de la première étude portant sur les associations entre l’hypertension et des problèmes de santé auditive combinés (perte d’audition et acouphènes ou l’un ou l’autre de ces deux problèmes).
  • Les problèmes de santé auditive étaient beaucoup plus fréquents chez les adultes atteints d’hypertension (79 %) que chez ceux qui ne l’étaient pas (54 %).
  • Les hommes et les femmes atteints d’hypertension présentaient un risque beaucoup plus élevé de problèmes de santé auditive, même après prise en compte des variables sociodémographiques et des variables associées à l’âge, à la santé et à l’exposition au bruit.
  • Les résultats démontrent l’importance du dépistage de l’hypertension pour la santé auditive et appuient l’intégration de l’audiologie et de la prise en charge des maladies chroniques.

Fin de l’encadré

Introduction

La perte auditive est l’une des principales causes d’incapacité à l’échelle mondialeNote 1. D’ici 2050, on estime que 2,5 milliards de personnes vivront avec une certaine perte auditive, ce qui peut avoir une incidence sur de nombreux aspects de la vie, comme l’isolement social, la cognition, l’emploi, la santé mentale et les relations interpersonnellesNote 2. Cette augmentation est attribuable à des facteurs comme la longévité accrue, le vieillissement de la population, l’exposition au bruit au travail et pendant les loisirs, les problèmes de santé chroniques, les facteurs environnementaux ainsi qu’à des substances ototoxiques, y compris certains médicamentsNote 1Note 2. Les acouphènes, c’est-à-dire la perception d’un bruit qui n’est pas généré par une source externeNote 3, sont un symptôme potentiellement débilitant étroitement associé aux problèmes otologiques, y compris la perte auditiveNote 4Note 5. Au Canada, on estime que 60 % des adultes souffrent de problèmes de santé auditive, définis comme une perte auditive (24 %), des acouphènes (22 %) ou ces deux problèmes de santé à la fois (15 %)Note 6.

L’hypertension (hypertension artérielle) ou les médicaments utilisés pour traiter la maladie ont joué un rôle dans la perte auditiveNote 7Note 8 et l’apparition d’acouphènesNote 4Note 9Note 10, bien que les résultats ne soient pas uniformesNote 9. L’hypertension est de plus en plus courante au CanadaNote 11, des estimations récentes révélant que près du quart de la population adulte âgée de 20 à 79 ans souffre d’hypertensionNote 12. L’hypertension est plus répandue chez les personnes âgées. Toutefois, les jeunes adultes, à savoir les personnes  âgées de 20 à 39 ans, sont moins susceptibles que les personnes plus âgées d’être au courant et de recevoir des traitements pour leur hypertension artérielle; par conséquent, l’hypertension est moins susceptible d’être maîtrisée au sein de cette jeune populationNote 12.

Des problèmes de santé chroniques liés au stress comme l’hypertension figurent souvent parmi les principaux facteurs de risque de perte auditive neurosensorielle à des fréquences aiguës et d’acouphènes primaires. Toutefois, le mécanisme sous-jacent de la relation entre l’hypertension et les problèmes de santé auditive est encore mal définiNote 13Note 14Note 15. Des chercheurs ont avancé que l’hypertension peut accroître le risque de dommages aux tissus de l’oreille interne et réduire le potentiel endocochléaire en raison de l’apport sanguin réduit de la strie vasculaire (figure 1)Note 16. La microcirculation cochléaire est dérivée de la branche cochléaire commune de l’artère labyrinthique sans circulation collatéraleNote 17. L’extrémité inférieure de la cochlée peut être particulièrement sensible à un flux vasculaire réduit en raison de sa distance par rapport à l’artère cochléaire commune. Par conséquent, les cellules sensorielles responsables du codage de sons aigus sont également couramment touchées par les changements hypothétiques liés à l’hypertensionNote 16Note 17. L’apport sanguin normal à la cochlée est également essentiel pour soutenir la transmission du potentiel endocochléaire, le transport et le recyclage des ions ainsi que l’équilibre du liquide endolymphatique, car les cellules ciliées sensorielles sont incroyablement vulnérables à l’ischémie et aux radicaux libres. De plus, la combinaison de changements liés à l’hypertension dans l’homéostasie de l’oreille interne et le stress oxydatif peut augmenter les effets négatifs du vieillissement et d’autres facteurs de risque, entraînant la perte accélérée des cellules sensorielles et striéesNote 18. Enfin, les propriétés ototoxiques des médicaments contre l’hypertension artérielle, comme les diurétiques, le furosémide, les inhibiteurs calciques et les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA), ont également été proposées comme explication potentielle de l’association entre l’hypertension et les problèmes de santé auditiveNote 19Note 20. Toutefois, il manque de données probantes sur le lien entre les médicaments contre l’hypertension et la perte auditive et les acouphènes.

Bruit dans les oreilles hypertension

Description de la figure 1

La figure présente une illustration scientifique du nerf vestibulocochléaire artériel de l’oreille interne. Les nerfs cochléaire et vestibulocochléaire sont illustrés. Huit artères sont désignées par leur nom, de gauche à droite et de bas en haut : l’artère vestibulaire antérieure, la branche vestibulaire de l’artère vestibulocochléaire, la branche cochléaire de l’artère vestibulocochléaire, l’artère cochléaire postérieure, l’artère cochléaire commune, l’artère labyrinthique et l’artère cérébelleuse antéro-inférieure.

La présente étude vise à quantifier les associations entre l’hypertension et les problèmes de santé auditive, définis comme la perte auditive, des acouphènes ou ces deux problèmes de santé à la fois, chez les adultes âgés de 19 à 79 ans. Elle repose sur les données des cycles 3 (2012 à 2013) et 4 (2014 à 2015) de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS). En raison des différences entre les hommes et les femmes en matière d’hypertension, de perte auditive et d’acouphènesNote 6Note 12Note 21Note 22, l’analyse a été stratifiée selon le sexe.

Méthodes

Sources de données

L’ECMS est une enquête transversale permanente dans le cadre de laquelle on échantillonne les ménages de cinq régions canadiennes (les provinces de l’Atlantique, le Québec, l’Ontario, les Prairies et la Colombie-Britannique). Les participants fournissent des données démographiques et socioéconomiques ainsi que des renseignements sur leur santé et leur mode de vie dans le cadre d’une interview en personne qui a lieu à domicile et qui est assistée par ordinateur, puis d’une visite à un centre d’examen mobile (CEM) où l’on recueille des mesures physiques directes. Sont exclus du champ de l’ECMS les membres à temps plein des Forces armées canadiennes, les résidents des trois territoires, des réserves et autres peuplements autochtones et de certaines régions éloignées ainsi que la population vivant en établissement comme les établissements de soins infirmiers. En tout, ces exclusions représentent environ 4 % de la population cible. Les interviews par personne interposée étaient admises dans les cas de déficience physique ou intellectuelle.

Les données des cycles 3 et 4 (de 2012 à 2013 et de 2014 à 2015) ont été combinées aux fins de la présente analyse. Pour chaque cycle, les données ont été recueillies de janvier (de la première année) à décembre (de la deuxième année) à 16 emplacements sélectionnés au hasard parmi les cinq régions et à deux CEM. Le taux de réponse combiné des cycles 3 et 4 pour les composantes des ménages et des CEM était de 52,7 %. Les enquêtes ont été pondérées pour tenir compte du plan d’échantillonnage et de la non-réponse. Les facteurs de pondération ont été divisés par deux afin que les estimations soient représentatives de la population canadienne de 2012 à 2015. Des précisions concernant le plan d’échantillonnage, la collecte des données, le calcul des taux de réponse et le processus de pondération qui permet le calcul des estimations démographiques à partir de l’échantillon sont disponibles dans les guides de l’utilisateur de l’ECMSNote 23Note 24 et les Instructions pour la combinaison de multiples cycles de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS)Note 25. De plus amples renseignements sur la base de sondage et la collecte des données sont disponibles à www.statcan.gc.ca.

Échantillon de l’étude

La présente étude était fondée sur des répondants âgés de 19 à 79 ans (n = 6 571) et limitée à 6 198 répondants (3 096 hommes et 3 102 femmes) qui disposaient de résultats audiométriques valides pour les deux oreilles. L’échantillon pondéré de l’étude combine les données des cycles 3 (n = 3 072) et 4 (n = 3 126) et représente une population de 24,6 millions de Canadiens.

Définitions

Un problème de santé auditive est défini comme une perte auditive, des acouphènes ou ces deux problèmes de santé à la fois. La perte auditive a été établie à l’aide d’une évaluation audiométrique et a été définie comme un seuil unilatéral ou bilatéral supérieur à 25 dB dans l’oreille la plus touchée, d’après une moyenne des sons purs à quatre fréquences, soit 0,5 kHz, 1 kHz, 2 kHz et 4 kHz, une moyenne des sons purs à des fréquences aiguës, soit 3 kHz, 4 kHz, 6 kHz et 8 kHz, et une moyenne des sons purs à des fréquences graves, soit 0,5 kHz, 1 kHz et 2 kHz. Les personnes ayant une moyenne des sons purs supérieure au seuil de 25 dB pour des fréquences aiguës ou graves ou les quatre fréquences ont été classées comme ayant une perte auditive. Le seuil de perte auditive pour les adultes âgés de 19 ans et plus était fondé sur les lignes directrices de l’American Speech-Language-Hearing Association.Note 26. L’acouphène a été défini comme « la perception d’un sifflement, d’un bourdonnement, d’un tintement ou d’un son strident ou assourdissant dans les oreilles lorsqu’il n’y a pas d’autres sons autour de vous ». L’accent a été mis sur les répondants qui ont eu des acouphènes au cours de l’année précédant l’enquête; on leur a demandé si les acouphènes les dérangeaient ou avaient des répercussions sur leur sommeil, leur concentration ou leur humeur, par exemple. On a considéré que les personnes qui avaient répondu « Oui » présentaient des acouphènes incommodants.

Six lectures de tension artérielle systolique et diastolique ont été effectuées au CME à l’aide du dispositif BpTRU™ BPM-300 (BpTRU Medical Devices Ltd., Coquitlam, Colombie-Britannique)Note 27. La moyenne des cinq dernières lectures a été calculée pour la tension systolique et diastolique. L’hypertension a été définie comme une tension systolique supérieure ou égale à 140 mm Hg ou diastolique supérieure ou égale à 90 mm HgNote 28, ou comme la prise d’antihypertenseurs au cours du mois précédent. Les médicaments ont été consignés lors de l’interview à domicile, vérifiés au CEM et classés selon les codes du Système de classification anatomique, thérapeutique et chimique (ATC) de Santé Canada (voir le tableau A en annexe).

Voici les tranches d’âge utilisées : 19 à 39 ans, 40 à 59 ans et 60 à 79 ans. L’âge a été entré dans les analyses multivariées d’une année sous forme de variable continue.

Le niveau de scolarité du ménage indique le niveau de scolarité le plus élevé atteint par un membre du ménage, classé comme « sans études postsecondaires  ou un niveau de scolarité plus élevé ».

On a questionné les répondants sur les problèmes de santé de longue durée (durant ou devant durer au moins six mois) qui avaient été diagnostiqués par un professionnel de la santé. Les cinq problèmes de santé chroniques suivants, qui ont été associés à l’hypertension, à la perte auditive ou aux acouphènes ou qui peuvent être traités au moyen de médicaments ototoxiques, ont été sélectionnés pour la présente étude : diabète (sauf le diabète gestationnel) ou médicaments utilisés contre le diabète au cours du dernier mois (code de classification A10 du Système de classification ATC), trouble ou maladie du rein, maladie cardiovasculaire (maladie du cœur, antécédents de crise cardiaque ou effets d’un accident vasculaire cérébral), cancer actuel ou passé, et arthrite. Les répondants ont été regroupés selon qu’ils étaient atteints de un ou de plusieurs des problèmes de santé chroniques ou qu’ils n’en étaient atteints d’aucun.

Le stress autoévalué a été classé comme faible, moyen ou élevé en fonction des réponses à la question suivante : « En pensant à la quantité de stress dans votre vie, diriez-vous que la plupart de vos journées ne sont pas du tout ou pas tellement stressantes (faible), un peu stressantes (moyen) ou assez ou extrêmement stressantes (élevé)? ».

Selon l’indice de masse corporelle (IMC = poids mesuré [kg] / hauteur mesurée [m] au carré), les répondants ayant un IMC de 30 kg/m2 ont été classés comme étant obèsesNote 29. Les valeurs continues de l’IMC ont été entrées dans des modèles multivariés.

Les personnes exposées à la fumée comprenaient les fumeurs (quotidiens ou occasionnels) et les non-fumeurs (anciens fumeurs ou personnes n’ayant jamais fumé) qui ont été exposés à la fumée des autres (défini comme le fait de vivre dans un domicile où il était permis de fumer ou d’être exposé à la fumée des autres dans un véhicule privé, un lieu de travail, le domicile d’une autre personne ou un espace intérieur public). Les non-fumeurs qui n’ont pas été exposés à la fumée des autres faisaient partie du groupe de comparaison.

Read more  Sport, activité physique et hypertension artérielle

Les antécédents d’exposition au bruit lié au travail ont été saisis à l’aide des deux questions suivantes : « À un moment de votre vie, avez-vous travaillé dans un environnement bruyant? » et, si oui, « Pendant combien de temps avez-vous travaillé dans un environnement bruyant? ». Un milieu de travail bruyant était défini comme un environnement où le bruit était si fort que les répondants et leurs collègues devaient parler d’une voix élevée pour être compris par, ou pour communiquer avec, quelqu’un se trouvant à la distance d’un bras. Les antécédents d’exposition au bruit liée au travail des répondants ont été classés comme « jamais », « moins de 10 ans » ou « 10 ans ou plus ».

Le bruit intense au travail, à l’école ou pendant les loisirs était fondé sur l’exposition au cours des 12 derniers mois. Les sources de bruit intense comprennent les outils électriques, l’équipement lourd de construction ou agricole, les moteurs à essence comme ceux des scies à chaîne et des souffleuses à feuilles, les motocyclettes et les motoneiges, les concerts, les événements sportifs et autres, les armes à feu et l’utilisation d’appareils audio avec des casques d’écoute ou des écouteurs. Le nombre de sources d’exposition différentes a été inclus comme variable continue dans l’analyse multivariée.

Techniques d’analyse

Des fréquences pondérées ont été utilisées pour décrire la population étudiée, en particulier la prévalence de l’hypertension, les variables relatives à la santé auditive et certaines covariables qui sont des variables de confusion potentielles dans la relation entre l’hypertension et les problèmes de santé auditive. Des tableaux croisés pondérés ont été calculés pour estimer la prévalence des problèmes de santé auditive selon l’état d’hypertension et certaines covariables décrites dans la section des définitions. Des modèles de régression logistique distincts pour les hommes et les femmes ont été utilisés pour examiner la cote exprimant le risque de souffrir de problèmes de santé auditive selon l’état d’hypertension dans des modèles tenant compte de l’âge, une variable de confusion potentiellement importante (modèle 1), suivis de modèles entièrement corrigés qui tenaient compte des variables sociodémographiques et associées à l’âge, à la santé et à l’exposition au bruit (modèle 2). La sélection des covariables a été guidée par des études antérieures et était fondée sur des relations possibles avec l’hypertension et des problèmes de santé auditive. Des facteurs d’inflation de la variance (≤ 2,9) et les estimations de la tolérance (≥ 0,2) ont montré qu’il n’y avait pas de problème de multicolinéarité dans les modèles.

Pour tenir compte du plan de sondage complexe, on a estimé des intervalles de confiance (IC) à 95 %, des erreurs-types et des coefficients de variation en utilisant la méthode bootstrap avec 22 degrés de libertéNote 30Note 31.

Résultats

Le tableau 1 présente la répartition de la population atteinte d’hypertension et de problèmes de santé auditive. On estime que 22 % des adultes âgés de 19 à 79 ans souffraient d’hypertension, la principale variable d’exposition de l’étude. Il n’y avait pas de différence dans la prévalence de l’hypertension entre les hommes et les femmes.

Tableau 1
Répartition en pourcentage de l’hypertension et des problèmes de santé auditive, selon le sexe, population à domicile âgée de 19 à 79 ans, provinces canadiennes, de 2012 à 2015
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Répartition en pourcentage de l’hypertension et des problèmes de santé auditive. Les données sont présentées selon Caractéristiques (titres de rangée) et Deux sexes, Hommes, Femmes, Nombre en milliers, % et Intervalle de confiance à 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
CaractéristiquesDeux sexesHommesFemmes
Nombre en milliers%Intervalle de confiance à 95 %Nombre en milliers%Intervalle de confiance à 95 %Nombre en milliers%Intervalle de confiance à 95 %
deàdeàdeà
Total24 624100,0Note …: n'ayant pas lieu de figurerNote …: n'ayant pas lieu de figurer12 274100,0Note …: n'ayant pas lieu de figurerNote …: n'ayant pas lieu de figurer12 351100,0Note …: n'ayant pas lieu de figurerNote …: n'ayant pas lieu de figurer
Hypertension
Oui5 49822,420,224,62 83923,120,925,52 66021,618,624,8
Non19 10077,675,479,89 43476,974,579,19 66678,475,281,4
Santé auditive
Problèmes de santé auditive14 36959,757,661,97 83866,262,070,16 53153,5Note *56,656,8
Perte d’audition et acouphènes3 47514,412,716,41 98916,814,319,61 48612,2Note *10,114,6
Perte d’audition seulement5 61723,321,625,23 25127,523,931,32 36519,4Note *17,221,8
Acouphènes seulement5 27721,920,024,02 59721,918,525,82 68021,919,624,4
Aucun problème de santé auditive9 68840,338,142,44 00233,829,938,05 68546,5Note *49,749,5
Toute perte auditive9 23837,536,139,05 32843,440,546,43 91031,7Note *28,435,1
Fréquences graves3 83415,614,117,12 14417,515,319,91 69013,7Note *11,915,7
Quatre fréquences4 75719,317,721,02 96324,121,327,21 79414,5Note *12,816,5
Fréquences aiguës8 84335,934,437,45 05741,238,444,13 78630,7Note *27,633,9
Aucune perte auditive15 38662,561,063,96 94656,653,659,58 44168,3Note *64,971,6
Acouphènes (année précédente)8 75236,433,439,54 58738,733,744,14 16634,131,936,4
Incommodants1 5436,45,47,56865,84,18,18577,05,68,7
Pas incommodants7 20730,027,232,93 90132,928,837,43 30627,1Note *24,629,7
Aucun acouphène (année précédente)15 30463,660,566,67 25461,355,966,38 05165,963,668,1
… n'ayant pas lieu de figurer
Source : Enquête canadienne sur les mesures de la santé, cycles combinés de 2012 à 2013 et de 2014 à 2015.

Au terme de la présente étude, on a examiné les problèmes de santé auditive. Environ 60 % de la population adulte a été classée comme ayant un problème de santé auditive, c’est-à-dire une perte auditive (23 %), des acouphènes (22 %) ou ces deux problèmes de santé à la fois (14 %) (tableau 1, figure 2). Les 40 % restants ne souffraient d’aucun de ces problèmes de santé. La répartition de la perte auditive selon les fréquences ainsi que des acouphènes (incommodants ou non) est présentée dans le tableau 1.

Bruit dans les oreilles hypertension

Description de la figure 2

La figure comprend un graphique circulaire à droite et un diagramme de Venn à gauche. Le graphique circulaire comporte quatre pointes distinctes pour montrer la proportion de la population adulte âgée de 19 à 79 ans qui n’a pas souffert d’une perte auditive ou d’acouphènes (40,3 %), a souffert d’une perte auditive (23,3 %), a souffert d’acouphènes au cours de l’année précédente (21,9 %) ou a souffert à la fois d’une perte auditive et d’acouphènes (14,4 %).

Le diagramme de Venn représente la population atteinte de problèmes de santé auditive, c’est-à-dire qui ont souffert d’une perte auditive, d’acouphènes ou de ces deux problèmes à la fois. Le cercle à gauche représente les personnes qui ont souffert d’une perte auditive, et le cercle à droite représente celles qui ont souffert d’acouphènes au cours de l’année précédente. La partie centrale où les deux cercles se chevauchent représente les personnes qui ont souffert à la fois d’une perte auditive et d’acouphènes. Les pourcentages indiqués sur le diagramme de Venn démontrent que 39,1 % des personnes atteintes de problèmes de santé auditive ont souffert d’une perte auditive, 36,7 % d’acouphènes au cours de l’année précédente, et 24,2 % de ces deux problèmes à la fois.

Un certain nombre de conditions ou de circonstances liées à l’hypertension et à la santé auditive (tableau 2) ont été prises en compte dans l’analyse multivariée (tableaux 4 et 5). Ces variables de confusion potentielles comprennent d’autres problèmes de santé chroniques, l’obésité, le stress ainsi que l’exposition à la fumée et au bruit. On estime que 28 % des adultes étaient atteints d’au moins un des problèmes de santé chroniques sélectionnés, 28 % étaient obèses, 26 % ont déclaré un degré élevé de stress et 32 % ont été exposés à la fumée, en tant que fumeurs ou par la fumée des autres. Dans l’ensemble, 15 % des adultes avaient travaillé dans des environnements bruyants pendant 10 ans ou plus, et 44 % de la population adulte avait été exposée à trois sources ou plus de bruit intense au cours de la dernière année, au travail, à l’école ou lors de loisirs. Les hommes étaient plus susceptibles que les femmes d’avoir été exposés à la fumée et au bruit.

Les hommes et les femmes atteints d’hypertension étaient plus susceptibles que les personnes non atteintes d’hypertension de souffrir de problèmes de santé auditive (tableau 3). Globalement, 79 % (IC à 95 % : de 75,3 % à 82,5 %) des adultes atteints d’hypertension souffraient de problèmes de santé auditive, comparativement à 54 % (IC à 95 % : de 51,8 % à 56,8 %) des personnes sans hypertension (données non présentées dans le tableau). Parmi les variables de confusion potentielles, l’âge plus avancé, un faible niveau de scolarité des ménages, certains problèmes de santé chroniques et les antécédents de travail dans des environnements bruyants pendant 10 ans ou plus étaient associés à une probabilité plus élevée pour les hommes et les femmes de présenter des problèmes de santé auditive. Peu ou pas de liens évidents ont été établis entre la santé auditive et l’obésité, l’exposition à la fumée, le stress ou le nombre de sources de bruit intense au travail, à l’école ou pendant les loisirs au cours de la dernière année.

Tableau 2
Répartition en pourcentage de certaines covariables, selon le sexe, population à domicile âgée de 19 à 79 ans, provinces canadiennes, de 2012 à 2015
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Répartition en pourcentage de certaines covariables. Les données sont présentées selon Caractéristiques (titres de rangée) et Deux sexes, Hommes, Femmes, Nombre en milliers, % et Intervalle de confiance à 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
CaractéristiquesDeux sexesHommesFemmes
Nombre en milliers%Intervalle de confiance à 95 %Nombre en milliers%Intervalle de confiance à 95 %Nombre en milliers%Intervalle de confiance à 95 %
deàdeàdeà
Total24 624100,0Note …: n'ayant pas lieu de figurerNote …: n'ayant pas lieu de figurer12 274100,0Note …: n'ayant pas lieu de figurerNote …: n'ayant pas lieu de figurer12 351100,0Note …: n'ayant pas lieu de figurerNote …: n'ayant pas lieu de figurer
Variables sociodémographiques
Groupes d’âge
19 à 39 ans9 45338,437,739,14 77838,938,139,84 67537,936,938,8
40 à 59 ans9 50038,638,139,14 72238,537,739,24 77838,738,039,4
60 à 79 ans5 67123,022,623,52 77322,622,223,02 89723,5Note *22,824,1
Niveau de scolarité du ménage
Études postsecondaires ou niveau de scolarité plus élevé18 41178,374,981,38 80175,671,479,49 60980,8Note *76,584,5
Sans études postsecondaires5 11021,718,725,12 83424,420,628,62 27619,2Note *15,523,5
Problèmes de santé chroniques
Diabète
Oui1 5346,25,47,28526,95,98,26825,54,46,9
Non23 07693,892,894,611 41693,191,894,111 66094,593,195,6
Maladie du rein
Oui346Note E: à utiliser avec prudence1,4Note E: à utiliser avec prudence1,02,0191Note E: à utiliser avec prudence1,6Note E: à utiliser avec prudence1,02,4155Note E: à utiliser avec prudence1,3Note E: à utiliser avec prudence0,72,2
Non24 27098,698,099,012 07998,497,699,012 19198,797,899,3
Maladie cardiovasculaire
Oui1 3255,44,66,39077,46,19,04183,4Note *2,64,4
Non23 24594,693,795,411 35292,691,093,911 89396,6Note *95,697,4
Cancer
Oui1 8477,56,29,08386,85,48,51 0088,26,410,4
Non22 77492,591,093,811 43293,291,594,611 34291,889,693,6
Arthrite
Oui4 08816,614,618,91 77314,411,517,92 31518,8Note *16,920,8
Non20 50683,481,185,410 49885,682,188,510 00881,2Note *79,283,1
Un ou plusieurs de ces problèmes de santé chroniques
Oui6 84727,825,230,63 39527,724,231,53 45228,025,330,9
Non17 74672,269,474,88 86672,368,575,88 87972,069,174,7
Obésité
Indice de masse corporelle (kg/m2) ≥ 30,00
Oui6 78827,924,831,13 44528,224,332,43 34327,523,831,5
Non17 58072,168,975,28 77571,867,675,78 80572,568,576,2
Stress
Élevé6 38526,023,428,83 10425,421,429,93 28126,622,730,9
Moyen10 22041,639,443,84 99540,937,644,25 22542,338,446,3
Faible7 96832,429,935,04 12733,830,437,23 84231,127,634,9
Exposition à la fumée
Oui7 70531,629,333,94 38336,133,239,03 32227,1Note *24,030,5
Non16 71468,466,170,77 77463,961,066,88 94072,9Note *69,576,0
Exposition au bruit
Temps travaillé dans un environnement bruyant
Jamais14 01357,153,760,44 82439,534,744,59 18974,5Note *70,578,1
Moins de 10 ans6 94928,326,330,34 51737,034,139,92 43219,7Note *16,423,6
10 ans ou plus3 59414,612,716,82 88023,619,927,77145,8Note *4,77,1
Exposition aux sources de bruit intense
au travail, à l’école ou pendant les loisirs
Aucune exposition4 18417,115,418,91 33811,08,913,42 84623,1Note *20,925,6
Une source5 05020,618,422,91 94115,912,919,53 10925,3Note *22,128,7
Deux sources4 52518,516,620,52 00916,414,518,62 51620,5Note *17,523,8
Trois sources ou plus10 75843,940,347,66 93256,751,761,63 82531,1Note *28,034,4
… n'ayant pas lieu de figurer
E à utiliser avec prudence
Notes : Les sources de bruit intense sont les outils électriques, l’équipement lourd, les moteurs à essence portatifs, les motocyclettes ou les motoneiges, les événements sportifs ou de divertissement, la musique forte ou amplifiée, les armes à feu, et l’utilisation d’écouteurs ou de casques d’écoute avec des appareils audio.
Source :
Enquête canadienne sur les mesures de la santé, cycles combinés de 2012 à 2013 et de 2014 à 2015.
Tableau 3
Prévalence des problèmes de santé auditive selon l’état d’hypertension et certaines caractéristiques, selon le sexe, population à domicile âgée de 19 à 79 ans, provinces canadiennes, de 2012 à 2015
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Prévalence des problèmes de santé auditive selon l’état d’hypertension et certaines caractéristiques. Les données sont présentées selon Caractéristiques (titres de rangée) et Hommes, Femmes, pourcentage et Intervalle de confiance à 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
CaractéristiquesHommesFemmes
pourcentageIntervalle de confiance à 95 %pourcentageIntervalle de confiance à 95 %
deàdeà
Total66,462,370,353,750,556,8
Hypertension
Oui84,5Note *79,788,473,4Note *67,878,4
NonTableau 3 Note ‡60,855,665,848,144,651,7
Variables sociodémographiques
Groupes d’âge
19 à 39 ansTableau 3 Note ‡49,944,355,541,336,746,1
40 à 59 ans67,0Note *59,973,450,2Note *43,856,7
60 à 79 ans92,7Note *90,194,679,2Note *74,983,0
Niveau de scolarité du ménage
Études postsecondaires ou niveau de scolarité plus élevéTableau 3 Note ‡63,058,067,750,346,853,7
Sans études postsecondaires75,3Note *68,681,067,5Note *61,573,0
Autres problèmes de santé chroniques
Diabète
Oui87,5Note *79,892,670,9Note *57,581,4
NonTableau 3 Note ‡64,860,369,152,749,256,1
Maladie du rein
Oui79,360,690,670,9Note E: à utiliser avec prudence38,490,5
NonTableau 3 Note ‡66,262,070,253,450,156,8
Maladie cardiovasculaire
Oui87,3Note *82,291,175,8Note *66,883,0
NonTableau 3 Note ‡64,760,368,852,849,655,9
Cancer
Oui88,9Note *81,093,774,8Note *63,583,5
NonTableau 3 Note ‡64,760,468,851,848,455,1
Arthrite
Oui84,6Note *76,590,370,2Note *64,675,3
NonTableau 3 Note ‡63,358,867,549,745,753,7
Un ou plusieurs de ces problèmes de santé chroniques
Oui84,7Note *80,288,368,9Note *63,673,7
NonTableau 3 Note ‡59,254,264,147,743,352,2
Obésité
Oui, indice de masse corporelle (IMC) (kg/m2) ≥ 30,0070,063,875,654,547,361,4
Non, IMC (kg/m2) < 30,00‡65,260,269,853,049,156,8
Stress
Élevé68,161,174,350,042,257,8
Moyen60,6Note *53,367,552,949,556,3
FaibleTableau 3 Note ‡72,966,878,257,952,063,5
Exposition à la fumée
Oui64,558,769,957,551,563,3
NonTableau 3 Note ‡67,763,072,152,048,655,3
Exposition au bruit
Temps travaillé dans un environnement bruyant
JamaisTableau 3 Note ‡63,158,267,752,448,556,3
Moins de 10 ans62,455,269,052,344,560,0
10 ans ou plus78,5Note *74,282,374,8Note *64,183,3
Exposition aux sources de bruit intense au travail, à l’école ou pendant les loisirs
Aucune expositionTableau 3 Note ‡73,662,982,159,451,566,8
Une source69,162,774,849,6Note *44,355,0
Deux sources63,5Note *57,169,556,947,166,3
Trois sources ou plus65,157,472,150,642,658,6
E à utiliser avec prudence
Notes : Les sources de bruit intense sont les outils électriques, l’équipement lourd, les moteurs à essence portatifs, les motocyclettes ou les motoneiges, les armes à feu, les événements sportifs ou de divertissement, la musique forte ou amplifiée et l’utilisation d’écouteurs ou de casques d’écoute avec des appareils audio.
Source : Enquête canadienne sur les mesures de la santé, cycles combinés de 2012 à 2013 et de 2014 à 2015.

Read more  Pulmonary Arterial Hypertension Market Size, Share & Trends Analysis Report By Drug Class, By Type (Branded, Generics), By Route Of Administration (Oral, Intravenous/ Subcutaneous, Inhalational), By Region, And Segment Forecasts, 2022 - 2030

Des modèles préliminaires (modèle 1) ont permis d’examiner les liens entre l’hypertension et les problèmes de santé auditive, après correction pour tenir compte uniquement de l’âge (tableau 4). L’hypertension est associée de façon significative à des problèmes de santé auditive, indépendamment des effets de l’âge, tant chez les hommes que chez les femmes. Les associations persistaient dans les modèles entièrement corrigés (modèle 2), où les hommes atteints d’hypertension (rapport de cotes corrigé = 1,7) et les femmes atteintes d’hypertension (rapport de cotes corrigé = 1,6) étaient plus susceptibles de souffrir de problèmes de santé auditive que leurs homologues sans hypertension. Plusieurs covariables étaient également associées indépendamment aux problèmes de santé auditive. L’augmentation de l’âge, le nombre d’expositions à des bruits intenses et un faible niveau de scolarité étaient associés de façon significative à une plus grande probabilité de problèmes de santé auditive, tant chez les hommes que chez les femmes. De plus, la possibilité de souffrir de l’un ou l’autre des cinq problèmes de santé chroniques était associée à une probabilité accrue de problèmes de santé auditive chez les hommes.

Tableau 4
Rapports de cotes corrigés associant l’hypertension et certaines caractéristiques aux problèmes de santé auditiveTableau 4 Note a, selon le sexe, population à domicile âgée de 19 à 79 ans, provinces canadiennes, de 2012 à 2015
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Rapports de cotes corrigés associant l’hypertension et certaines caractéristiques aux problèmes de santé auditive. Les données sont présentées selon Caractéristique (titres de rangée) et Hommes, Femmes, Modèle 1, Modèle 2, Rapport de cotes et Intervalle de confiance à 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
CaractéristiqueHommesFemmes
Modèle 1Modèle 2Modèle 1Modèle 2
Rapport de cotesIntervalle de confiance à 95 %Rapport de cotesIntervalle de confiance à 95 %Rapport de cotesIntervalle de confiance à 95 %Rapport de cotesIntervalle de confiance à 95 %
deàdeàdeàdeà
Hypertension
Oui1,6Note *1,12,21,7Note *1,12,41,7Note *1,22,51,6Note *1,12,3
NonTableau 4 Note ††1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurer
Âge (ans)1,05Note *1,041,061,05Note *1,041,071,03Note *1,021,041,04Note *1,031,05
Niveau de scolarité du ménage
Études postsecondaires ou supérieuresTableau 4 Note ††Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurerNote …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurer
Sans études postsecondairesNote …: n'ayant pas lieu de figurer1,9Note *1,22,9Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,9Note *1,42,6
Problèmes de santé chroniquesTableau 4 Note ‡
Un ou l’autreNote …: n'ayant pas lieu de figurer1,7Note *1,12,6Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,30,91,8
AucunTableau 4 Note ††Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurerNote …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurer
Stress autoperçu
ÉlevéNote …: n'ayant pas lieu de figurer1,00,61,5Note …: n'ayant pas lieu de figurer0,90,61,4
MoyenNote …: n'ayant pas lieu de figurer0,60,41,0Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,00,71,4
FaibleTableau 4 Note ††Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurerNote …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurer
Indice de masse corporelleNote …: n'ayant pas lieu de figurer0,910,761,09Note …: n'ayant pas lieu de figurer0,930,811,07
Exposition à la fumée
OuiNote …: n'ayant pas lieu de figurer1,00,71,4Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,20,91,5
NonTableau 4 Note ††Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurerNote …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurer
Exposition au bruit
Temps travaillé dans un environnement bruyant
JamaisTableau 4 Note ††Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurerNote …: n'ayant pas lieu de figurer1,0Note …: n'ayant pas lieu de figurer
Moins de 10 ansNote …: n'ayant pas lieu de figurer1,10,71,7Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,00,71,6
10 ans ou plusNote …: n'ayant pas lieu de figurer0,90,61,5Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,81,03,3
Nombre d’expositions à des sources de bruit intense
Bruit au travail, à l’école ou pendant les loisirsNote …: n'ayant pas lieu de figurer1,14Note *1,001,30Note …: n'ayant pas lieu de figurer1,18Note *1,051,33
… n'ayant pas lieu de figurer
Notes : Les sources de bruit intense sont les outils électriques, l’équipement lourd, les moteurs à essence portatifs, les motocyclettes ou les motoneiges, les événements sportifs ou de divertissement, la musique forte ou amplifiée et l’utilisation d’écouteurs ou de casques d’écoute avec des appareils audio.

Source : Enquête canadienne sur les mesures de la santé, cyles combinés de 2012 à 2013 et de 2014 à 2015.

Une analyse de sensibilité a été effectuée pour déterminer si la perte auditive ou les acouphènes étaient à l’origine des associations entre l’hypertension et des problèmes de santé auditive (tableau 5). Des modèles distincts ont été examinés pour les trois populations mutuellement exclusives suivantes : celles qui souffrent a) d’une perte auditive seulement, b) d’acouphènes seulement ou c) de ces deux problèmes de santé à la fois. Dans chaque modèle, le groupe touché a été comparé à ceux qui avaient une audition optimale, c’est-à-dire la population sans perte auditive ni acouphènes. L’hypertension est fortement associée à la perte auditive chez les femmes (rapport de cotes corrigé = 1,7). Les rapports de cotes corrigés pour l’hypertension étaient positifs dans tous les autres modèles d’analyse de sensibilité, bien qu’ils ne se soient pas avérés statistiquement significatifs, ce qui semble indiquer que les associations significatives relevées dans la présente étude pourraient être le résultat de l’efficacité statistique accrue d’une mesure combinée des problèmes de santé auditive.

Tableau 5
Rapports de cotes corrigés associant l’hypertension à certains résultats en matière de santé auditive, selon le sexe, population à domicile âgée de 19 à 79 ans, provinces canadiennes, de 2012 à 2015
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Rapports de cotes corrigés associant l’hypertension à certains résultats en matière de santé auditive. Les données sont présentées selon Résultat en matière de santé auditive (titres de rangée) et Hommes, Femmes, Observations dans le modèle, Observations comportant un problème de santé, Rapport de cotes et Intervalle de confiance à 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
Résultat en matière de santé auditiveHommesFemmes
Observations dans le modèleObservations comportant un problème de santéRapport de cotesIntervalle de confiance à 95 %Observations dans le modèleObservations comportant un problème de santéRapport de cotesIntervalle de confiance à 95 %
deàdeà
Perte d’audition seulement1 7868031,30,82,21 8835981,7Note *1,02,7
Acouphènes seulement1 5365531,80,74,31 8755901,20,62,3
Perte d’audition et acouphènes1 4955121,20,71,91 6643791,40,92,2
Perte d’audition ou acouphènes2 8741 8911,7Note *1,12,42 8691 5841,6Note *1,12,3
Notes : Les modèles tiennent compte de l’âge, du niveau de scolarité, de l’indice de masse corporelle, des problèmes de santé chroniques, du stress, de l’exposition à la fumée, du temps passé au travail dans un environnement bruyant et du nombre de sources de bruit. Il y a eu 983 observations sans perte auditive et sans acouphène. La somme des observations pour la perte auditive seulement, pour les acouphènes seulement et à la fois pour la perte auditive et les acouphènes ne correspond pas au nombre d’observations pour la perte auditive ou les acouphènes en raison de valeurs manquantes. Par exemple, s’il manque des données sur les acouphènes chez un répondant, on peut l’inclure dans le modèle reposant sur la perte auditive ou les acouphènes s’il a une perte auditive, mais pas dans le modèle reposant sur les acouphènes seulement ou le modèle reposant à la fois sur la perte auditive et les acouphènes.
Source : Enquête canadienne sur les mesures de la santé, cycles combinés de 2012 à 2013 et de 2014 à 2015.

Discussion

La présente étude a permis d’examiner les liens entre l’hypertension et les problèmes de santé auditive chez les adultes canadiens. La concomitance de la perte auditive et des acouphènes présente un défi lorsqu’on examine le lien entre l’hypertension et l’un ou l’autre des résultats. Une autre approche, utilisée dans l’étude, définit le résultat de façon plus générale comme des « problèmes de santé auditive », c’est-à-dire la présence d’une perte auditive, d’acouphènes ou de ces deux problèmes de santé à la fois, par opposition à la « santé auditive optimale », où aucun des deux problèmes n’est présent. À la connaissance des auteurs, il s’agit de la première étude visant à examiner les liens entre l’hypertension et des problèmes de santé auditive combinés, une approche qui combine des résultats partageant certains enchaînements de causalité et offrant une efficacité statistique accrue dans les modèles.

Selon les données représentatives à l’échelle nationale tirées de l’ECMS, on estime que 22 % de la population adulte souffrait d’hypertension et 60 %, de problèmes de santé auditive. Des modèles préliminaires ont démontré qu’il y avait une association entre l’hypertension et les problèmes de santé auditive au-delà de l’incidence de l’âge. Selon les modèles entièrement corrigés, les hommes et les femmes atteints d’hypertension présentaient un risque de problèmes de santé auditive de 60 % à 70 % plus élevé que la population ne comportant pas de cas d’hypertension, même après avoir tenu compte de l’âge et d’autres menaces à la santé auditive. En plus des dommages potentiels de l’hypertension sur la santé auditive, les médicaments utilisés pour maîtriser l’hypertension peuvent être ototoxiquesNote 9Note 10Note 20Note 32. Comme pour des études antérieures, la mesure de l’hypertension artérielle et la prise d’antihypertenseurs ont été utilisées pour définir les personnes atteintes d’hypertension.Note 12Note 21Note 33. Par conséquent, les associations entre l’hypertension et des problèmes de santé auditive peuvent refléter le problème de santé lui-même ou les médicaments utilisés pour traiter l’hypertension. Le fait que les personnes atteintes d’hypertension non maîtrisée sont exposées à la fois à l’hypertension artérielle et à des antihypertenseurs vient encore compliquer le tout. Parmi les Canadiens âgés de 20 à 79 ans qui souffrent d’hypertension, on n’a pas tenu compte d’environ le tiers des personnesNote 12, et des données probantes indiquent que le pourcentage de personnes atteintes d’hypertension non maîtrisée est plus élevé chez les personnes âgées, surtout les femmesNote 33. Néanmoins, les travaux de recherche sur les effets des antihypertenseurs sur la santé auditive ne sont pas concluants. Par exemple, une étude prospective qui portait sur le lien entre l’hypertension et la perte auditive chez les femmes a révélé une association entre le deux, mais aucune différence entre les femmes qui prenaient des antihypertenseurs et celles qui n’en prenaient pasNote 19.

Les états comorbides peuvent avoir un effet indésirable sur la santé auditiveNote 34Note 35Note 36Note 37Note 38Note 39 et peuvent également être associés à l’hypertension. Les médicaments utilisés pour traiter les états comorbides peuvent également représenter un risque pour la santé auditive. La liste des médicaments ototoxiques est longue, allant des médicaments offerts en vente libre aux puissants médicaments délivrés sur ordonnanceNote 40Note 41. En voici des exemples : l’acide acétylsalicylique (l’AAS), que l’on peut utiliser pour prévenir les événements cardiovasculaires, le cisplatine, un anticancéreux et les aminosides, un groupe d’antibactériens systémiques utilisés pour traiter les infections gravesNote 39Note 42Note 43Note 44Note 45.

Les chercheurs ont abordé de diverses façons la complexité des relations entre l’hypertension, la santé auditive et les médicaments. Par exemple, dans leur étude « Hypertension, consommation diurétique et risque de perte auditive », Lin et al.Note 19 ont exclu les participants ayant des antécédents de cancer de la peau sans présence de mélanome afin d’éliminer les facteurs de confusion possibles posés par les médicaments ototoxiques utilisés en chimiothérapie. Dans le cadre d’une étude sur le diabète et les déficiences auditives, Bainbridge et al.Note 46 ont tenu compte de l’utilisation de certains médicaments ototoxiques au cours des 30 jours précédents. Ils n’ont constaté aucune association entre la prise de médicaments et la perte auditive, bien qu’ils reconnaissent que l’absence de renseignements sur l’utilisation au cours des 30 jours précédents constitue une limite. En tenant compte des diagnostics actuels et passés de cancer, de diabète, de maladie cardiovasculaire, de maladie du rein et d’arthrite, la présente étude a indirectement tenu compte de l’historique de la prise de nombreux médicaments potentiellement ototoxiques.

L’analyse multivariée a révélé que le nombre de sources de bruits intenses était associé de façon significative aux problèmes de santé auditive, au-delà des effets de l’hypertension et d’autres facteurs. En plus des états comorbides et des médicaments connexes, le bruit peut agir de concert avec l’hypertension pour accélérer les problèmes de santé auditiveNote 47. Dans une étude sur le bruit au travail et l’hypertension, Wang et al.Note 48 ont conclu que les travailleurs atteints d’hypertension éprouvaient une perte auditive accrue par rapport aux travailleurs sans hypertension subissant la même exposition au bruit. De multiples enchaînements peuvent être en cause, comme l’exposition au bruit contribuant directement à la perte auditive et indirectement à l’hypertension artérielleNote 49. Les outils et les machines qui sont non seulement bruyants, mais qui vibrent en plus peuvent constituer des sources de bruit intense. Des données probantes indiquent que les vibrations augmentent la probabilité d’une perte auditive causée par le bruit, surtout chez les personnes ayant des problèmes de circulationNote 42.

Read more  Can You Inherit Pulmonary Hypertension? Here’s What You Should Know

La perte auditive et l’hypertension peuvent passer inaperçues. Une étude antérieure a révélé que parmi 8,2 millions de Canadiens d’âge moyen ou plus âgés ayant une perte auditive mesurée à des fréquences aiguës, une proportion élevée (77 %) ne percevait aucune perte auditiveNote 22. Le dépistage de la perte auditive chez les personnes atteintes d’hypertension peut contribuer à la détection précoce et à la prise en charge du problème de santé. De même, le dépistage de l’hypertension chez les personnes atteintes d’une perte auditive ou d’acouphènes peut contribuer à repérer et à traiter celles qui ignorent leur l’hypertension artérielle. Cela pourrait s’avérer particulièrement important pour les jeunes adultes, qui sont plus susceptibles d’ignorer qu’ils souffrent d’hypertension, afin qu’ils puissent recevoir des traitements ou maîtriser leur hypertensionNote 12.

Points forts et limites

L’un des points forts de la présente étude, c’est le vaste échantillon représentatif de la population canadienne. L’ECMS comprend des données mesurées objectivement pour l’acuité auditive. La tension artérielle a été mesurée de façon objective à l’aide d’un appareil automatisé soumis à un contrôle de qualité élevé. De plus, des renseignements détaillés sur les médicaments contre l’hypertension ont été consignés à partir des contenants des répondants, ce qui a pour effet de réduire le biais de remémoration. En plus des données autodéclarées sur les acouphènes, l’ECMS comprend des données sur des variables de confusion potentielles, comme d’autres problèmes de santé chroniques ainsi que l’exposition au bruit et à la fumée directement en tant que fumeur ou par la fumée des autres.

Il n’est pas possible d’établir l’ordre temporel entre l’hypertension, la perte auditive et les acouphènes ni de déterminer la durée ou l’âge de l’apparition de ces problèmes à partir des données transversales de l’ECMS. Une lecture de la tension artérielle à un moment donné ne permet pas de déterminer si la tension d’une personne fluctue, ce qui peut constituer un facteur de risque de perte auditiveNote 50. L’utilisation antérieure de médicaments potentiellement ototoxiques est inconnue, bien que les états comorbides puissent être des mesures indirectes de la prise de médicaments. Les Canadiens de plus de 79 ans et les personnes résidant dans des établissements comme des centres hospitaliers de soins de longue durée ne sont pas inclus dans l’ECMS;  on exclut ainsi un secteur de la population plus susceptible de souffrir d’une perte auditive ou de problèmes de santé chroniques et de nécessiter des médicaments. Le taux de réponse pour les cycles combinés de l’ECMS est de 52,7 %. Les facteurs de pondération de l’enquête tiennent compte des non-réponses afin de réduire le biais et ainsi assurer la représentativité de l’échantillon de l’étude par rapport à la population.

Conclusion

La perte auditive et les acouphènes peuvent s’avérer invalidants; par conséquent, la détermination de facteurs de risque modifiables potentiels constitue un important enjeu de santé publique. Les résultats de la présente étude appuient l’intégration de l’audiologie et la prise en charge des maladies chroniquesNote 7Note 39Note 51Note 52. Une meilleure compréhension de la relation entre l’hypertension et les problèmes de santé auditive a d’importantes répercussions cliniques sur la prévention de la perte auditive, comme l’aiguillage précoce de patients atteints d’hypertension vers des audiologistes à des fins d’évaluation et d’intervention (p. ex. pour des appareils auditifs ou une thérapie d’habituation à l’acouphène). À l’inverse, les audiologistes pourraient fournir des soins au point d’entrée en orientant les personnes qui présentent des problèmes de santé auditive vers une évaluation de leur tension artérielle et d’autres problèmes de santéNote 51Note 52. De futurs travaux de recherche pourraient permettre d’examiner la façon dont le dépistage et la prise en charge précoces de l’hypertension et des problèmes de santé auditive pourraient prévenir d’autres morbidités et améliorer la qualité de vie.

Annexe

Annexe – Tableau A
Codes du Système de classification anatomique, thérapeutique et chimique (ATC) pour les médicaments utilisés pour définir l’hypertension
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Codes du Système de classification anatomique. Les données sont présentées selon C – Système cardiovasculaire (titres de rangée) et Description(figurant comme en-tête de colonne).
C – Système cardiovasculaireDescription
C02Antihypertenseurs
À l'exclusion du
C02KX01 bosentan
C03Diurétiques
À l'exclusion des éléments suivants :
C03BA08 métolazone
C03CA01 furosémide
C07Bêta bloquants
À l'exclusion des éléments suivants :
C07AA07 sotalol
C07AA12 nadolol
C07AG02 carvédilol
C08Inhibiteurs calciques
C09Médicaments agissant sur le système rénine-angiotensine-aldostérone
Source : http://www.whocc.no/atc_ddd_index/.

Références

Référence 1

Organisation mondiale de la Santé, Addressing the Rising Prevalence of Hearing Loss, Genève, Organisation mondiale de la Santé, 2018.

Retour à la référence de la référence 1

Référence 2.

Organisation mondiale de la Santé, World Report on Hearing, Genève, Organisation mondiale de la Santé, 2021.

Retour à la référence de la référence 2

Référence 3.

B.I. Han, H.W. Lee, T.Y. Kim et al, « Tinnitus: Characteristics, causes, mechanisms, and treatments », Journal of Clinical Neurology, 5(1), 2009, p. 11-19, disponible à l’adresse doi: 10.3988/jcn.2009.5.1.11.

Retour à la référence de la référence 3

Référence 4.

J. Shargorodsky, G.C. Curhan et W.R. Farwell, « Prevalence and characteristics of tinnitus among US adults », The American Journal of Medicine, 123(8), 2010, p. 711-718, disponible à l’adresse https://doi.org/10.1016/j.amjmed.2010.02.015.

Retour à la référence de la référence 4

Référence 5.

D.M. Baguley, D. McFerran et D. Hall, « Tinnitus », The Lancet, 382(9904), 2013, p. 1600-1607.

Retour à la référence de la référence 5

Référence 6.

P.L. Ramage-Morin, R. Banks, D. Pineault et M. Atrach, « L’acouphène au Canada », Rapports sur la santé, 30(3), 2019, p. 3-13, doi: 10.25318/82-003-x201900300001-fra.

Retour à la référence de la référence 6

Référence 7.

S. Agarwal, A. Mishra, M. Jagade et al., « Effects of hypertension on hearing », Indian Journal of Otolaryngology and Head & Neck Surgery, 65 (suppl. 3), 2013, p. 614-618.

Retour à la référence de la référence 7

Référence 8.

L.L de Moraes Marchiori, E. de Almeida Rego Filho et T. Matsuo, « Hypertension as a factor associated with hearing loss », Brazilian Journal of Otorhinolaryngology, 72(4), 2006, p. 533-540, disponible à l’adresse doi: 10.1016/s1808-8694(15)31001-6.

Retour à la référence de la référence 8

Référence 9.

R.R. Figueiredo, A.A. de Azevedo et N. de Oliveira Penido, « Tinnitus and arterial hypertension: a systematic review », European Archives of Oto-Rhino-Laryngology, 272(11), 2015, p. 3089-3094, disponible à l’adresse doi: 10.1007/s00405-014-3277-y.

Retour à la référence de la référence 9

Référence 10.

P. Yang, W. Ma, Y. Zheng et al., « A systematic review and meta-analysis on the association between hypertension and tinnitus », International Journal of Hypertension, 2015, 583493, disponible à l’adresse doi: 10.1155/2015/583493.

Retour à la référence de la référence 10

Référence 11.

R,S. Padwal, A. Bienek, F.A. McAlister et al., « Epidemiology of hypertension in Canada: an update », Journal canadien de cardiologie, 32(5), 2016, p. 687-694, disponible à l’adresse doi: 10.1016/j.cjca.2015.07.734.

Retour à la référence de la référence 11

Référence 12.

J. DeGuire, J. Clarke, K. Rouleau et al., « Tension artérielle et hypertension », Rapports sur la santé, 30(2), 2019, p. 15-23.

Retour à la référence de la référence 12

Référence 13.

B.S. McEwen, « Stress, adaptation, and disease: allostasis and allostatic load », Annals of the New York Academy of Sciences, 840, 1998, p. 33-44, disponible à l’adresse doi: 10.1111/j.1749-6632.1998.tb09546.x.

Retour à la référence de la référence 13

Référence 14.

H. Yaribeygi, Y. Panahi, H. Sahraei et al., « The impact of stress on body function: a review », EXCLI Journal, 16, 2017, p. 1057-1072, disponible à l’adresse doi: 10.17179/excli2017-480.

Retour à la référence de la référence 14

Référence 15.

C. Pérez-Valenzuela, G. Terreros et A. Dagnino-Subiabre, « Effects of stress on the auditory system: an approach to study a common origin for mood disorders and dementia », Reviews in the Neurosciences, 30(3), 2019, p. 317-324, disponible à l’adresse doi: 10.1515/revneuro-2018-0018.

Retour à la référence de la référence 15

Référence 16.

N.S. Reed, M.G. Huddle, J. Betz et al., « Association of midlife hypertension with late-life hearing loss », Otolaryngology–Head and Neck Surgery, 161(6), 2019, p. 996-1003, disponible à l’adresse doi: 10.1177/0194599819868145.

Retour à la référence de la référence 16

Référence 17.

X. Shi, « Physiopathology of the cochlear microcirculation », Hearing Research, 282(1-2), 2011, p. 10-24, disponible à l’adresse https://doi.org/10.1016/j.heares.2011.08.006.

Retour à la référence de la référence 17

Référence 18.

C. Fujimoto et T. Yamasoba, « Oxidative stress and mitochondrial dysfunction in age-related hearing loss », Oxidative Medicine and Cellular Longevity, 2014, 582849, disponible à l’adresse doi: 10.1155/2014/582849.

Retour à la référence de la référence 18

Référence 19.

B.M. Lin, S.G. Curhan, M. Wang et al., « Hypertension, diuretic use, and risk of hearing loss », The American Journal of Medicine, 129(4), 2016, p. 416-422, disponible à l’adresse https://doi.org/10.1016/j.amjmed.2015.11.014.

Retour à la référence de la référence 19

Référence 20.

R.R. Figueiredo, A.A. de Azevedo et N. de Oliveira Penido, « Positive association between tinnitus and arterial hypertension », Frontiers in Neurology, 7, 2016, p. 171, disponible à l’adresse doi: 10.3389/fneur.2016.00171.

Retour à la référence de la référence 20

Référence 21.

A.A. Leung, T. Bushnik, D. Hennessy et al., « Facteurs de risque de l’hypertension au Canada », Rapports sur la santé, 30(2), 2019, p. 3-14

Retour à la référence de la référence 21

Référence 22.

P.L. Ramage-Morin, R. Banks, D. Pineault et M. Atrach, « Perte auditive non perçue chez les Canadiens de 40 à 79 ans », Rapports sur la santé, 30(8), 2019, p. 12-22, doi: 10.25318/82-003-x201900800002-fra.

Retour à la référence de la référence 22

Référence 23.

Statistique Canada. Guide de l’utilisateur des données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : cycle 3, Ottawa, Statistique Canada, 2015, disponible sur demande à l’adresse http://www23.statcan.gc.ca/imdb-bmdi/document/5071_D4_T9_V2-fra.htm ou auprès du Service de renseignements statistiques de Statistique Canada (sans frais : 1-800-263-1136; 514-283-8300; [email protected]).

Retour à la référence de la référence 23

Référence 24.

Statistique Canada, Guide de l’utilisateur des données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : cycle 4, Ottawa, Statistique Canada, 2017, disponible sur demande à l’adresse http://www23.statcan.gc.ca/imdb-bmdi/document/5071_D4_T9_V2-fra.htm ou auprès du Service de renseignements statistiques de Statistique Canada (sans frais : 1-800-263-1136; 514-283-8300; [email protected]).

Retour à la référence de la référence 24

Référence 25.

Statistique Canada, Instructions pour la combinaison de multiples cycles de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS), Ottawa, Statistique Canada, 2017, disponible sur demande à l’adresse http://www23.statcan.gc.ca/imbd-bmdi/document/5071_D4_T9_V2-fra.htm ou auprès du Service de renseignements statistiques de Statistique Canada (sans frais : 1-800-263-1136; 514-283-8300; [email protected]).

Retour à la référence de la référence 25

Référence 26.

J.G. Clark, « Uses and abuses of hearing loss classification », ASHA: A Journal of the American Speech-Language Hearing Association, 23(7), 1981, p. 493-500.

Retour à la référence de la référence 26

Référence 27.

S. Bryan, M. St-Pierre Larose, N. Campbell et al., « Mesure de la tension artérielle et de la fréquence cardiaque au repos dans l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé, cycle 1 », Rapports sur la santé, 21(1), 2010, p. 71-78, disponible à l’adresse https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/pub/82-003-x/2010001/article/11119-fra.pdf?st=QsKYhNfM.

Retour à la référence de la référence 27

Référence 28.

D.M. Rabi, K.A. McBrien, R. Sapir-Pichhadze et al., « Hypertension Canada’s 2020 Comprehensive Guidelines for the Prevention, Diagnosis, Risk Assessment, and Treatment of Hypertension in Adults and Children », Journal canadien de cardiologie, 36, 2020, p. 596-624, disponible à l’adresse https://doi.org/10.1016/j.cjca.2020.02.086.

Retour à la référence de la référence 28

Référence 29.

Organisation mondiale de la Santé, Obésité : prévention et prise en charge de l’épidémie mondiale, Rapport d’une consultation de l’OMS (OMS, Série de Rapports techniques, no 894), Genève, Organisation mondiale de la Santé, 2020.

Retour à la référence de la référence 29

Référence 30.

J.N.K. Rao, C.F.J. Wu et K. Yue, « Quelques travaux récents sur les méthodes de rééchantillonnage applicables aux enquêtes complexes », Techniques d’enquête, 18, 1992, p. 209-217.

Retour à la référence de la référence 30

Référence 31.

K.F. Rust et J.N.K. Rao, « Variance estimation for complex surveys using replication techniques », Statistical Methods in Medical Research, 5(3), 1996, p. 283-310.

Retour à la référence de la référence 31

Référence 32.

C. Borghi, C. Brandolini, M.G. Prandin et al., « Prevalence of tinnitus in patients with hypertension and the impact of different anti-hypertensive drugs on the incidence of tinnitus: a prospective, single-blind, observational study », Current Therapeutic Research, Clinical and Experimental, 66(5), 2005, p. 420-432, disponible à l’adresse doi: 10.1016/j.curtheres.2005.10.001.

Retour à la référence de la référence 32

Référence 33.

T. Bushnik, D.A. Hennessy, F.A. McAlister et D.G. Manuel, « Facteurs associés au contrôle de l’hypertension chez les Canadiens plus âgés », Rapports sur la santé, 29(6), 2018, p. 3-10.

Retour à la référence de la référence 33

Référence 34.

L.P. Rolim, C.M. Rabelo, I.F. Lobo et al., « Interaction between diabetes mellitus and hypertension on hearing of elderly », CoDAS, 27(5), 2015, p. 428-432, disponible à l’adresse doi: 10.1590/2317-1782/20152014101.

Retour à la référence de la référence 34

Référence 35.

L.P. Rolim, A.G. Samelli, R.R. Moreira et al., « Effects of diabetes mellitus and systemic arterial hypertension on elderly patients hearing », Brazilian Journal of Otorhinolaryngology, 84(6), 2018, p. 754-763, disponible à l’adresse doi:10.1016/j.bjorl.2017.08.014.

Retour à la référence de la référence 35

Référence 36.

H.E. Tan, N.S.R. Lan, M.W. Knuiman et al., « Associations between cardiovascular disease and its risk factors with hearing loss: a cross-sectional analysis », Clinical Otolaryngology, 43(1), 2018, p. 172-181, disponible à l’adresse doi: 10.1111/coa.12936.

Retour à la référence de la référence 36

Référence 37.

H.J. Kim, H.J. Lee, S.Y. An et al., « Analysis of the prevalence and associated risk factors of tinnitus in adults », PLoS One, 10(5), 2015, e0127578, disponible à l’adresse doi: 10.1371/journal.pone.0127578.

Retour à la référence de la référence 37

Référence 38.

W. Liu, Q. Meng, Y. Wang et al., « The association between reduced kidney function and hearing loss: a cross-sectional study », BMC Nephrology, 21(1), 2020, p. 145, disponible à l’adresse doi: 10.1186/s12882-020-01810-z.

Retour à la référence de la référence 38

Référence 39.

J. Besser, M. Stropahl, E. Yrry et S. Launer, « Comorbidities of hearing loss and the implications of multimorbidity for audiological care », Hearing Research, 369, 2018, p. 3-14, disponible à l’adresse doi: 10.1016/j.heares.2018.06.008.

Retour à la référence de la référence 39

Référence 40.

American Tinnitus Association, Prescriptions Medications, Drugs, Herbs & Chemicals Associated with Tinnitus, Portland, Oregon, American Tinnitus Association, 2013, disponible à l’adressehttps://www.ata.org/sites/default/files/Drugs%20Associated%20with%20Tinnitus%202013_Updated2017.pdf.

Retour à la référence de la référence 40

Référence 41.

G. Altissimi, A. Colizza, G. Cianfrone et al., « Drugs inducing hearing loss, tinnitus, dizziness and vertigo: an updated guide », European Review for Medical and Pharmacological Sciences, 24(15), 2020, p. 7946-7952, disponible à l’adresse doi: 10.26355/eurrev_202008_22477.

Retour à la référence de la référence 41

Référence 42.

A. Lie, M. Skogstad, H.A. Johannessen et al., « Occupational noise exposure and hearing: a systematic review », International Archives of Occupational and Environmental Health, 89(3), 2016, p. 351-372, disponible à l’adresse doi: 10.1007/s00420-015-1083-5.

Retour à la référence de la référence 42

Référence 43.

B. Zhao, Q. Wu, L. Wang et al., « Pros and cons of aspirin for the primary prevention of cardiovascular events: a secondary study of trial sequential analysis », Frontiers in Pharmacology, 11, 2021, 592116, disponible à l’adresse doi: 10.3389/fphar.2020.592116.

Retour à la référence de la référence 43

Référence 44.

J.A. Leis, J.A. Rutka et W.L. Gold, « Aminoglycoside-induced ototoxicity », CMAJ, 187(1), 2015, E52, disponible à l’adresse doi: 10.1503/cmaj.140339.

Retour à la référence de la référence 44

Référence 45.

National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, « Aminoglycosides », dans LiverTox: Clinical and Research Information on Drug-Induced Liver Injury, Bethesda, Maryland, National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, 2019.

Retour à la référence de la référence 45

Référence 46.

K.E. Bainbridge, H.J. Hoffman et C.C. Cowie, « Diabetes and hearing impairment in the United States: audiometric evidence from the National Health and Nutrition Examination Survey, 1999 to 2004 », Annals of Internal Medicine, 149(1), 2008, p. 1-10, disponible à l’adresse doi: 10.7326/0003-4819-149-1-200807010-00231.

Retour à la référence de la référence 46

Référence 47.

D. Kuang, Y.Y. Yu. et C. Tu, « Bilateral high-frequency hearing loss is associated with elevated blood pressure and increased hypertension risk in occupational noise exposed workers », PLoS One, 14(9), 2019, e0222135, disponible à l’adresse doi: 10.1371/journal.pone.0222135.

Retour à la référence de la référence 47

Référence 48.

B. Wang, L. Han, S. Dai et al., « Hearing loss characteristics of workers with hypertension exposed to occupational noise: a cross-sectional study of 270,033 participants », BioMed Research International, 2018, 8541638, disponible à l’adresse doi: 10.1155/2018/8541638.

Retour à la référence de la référence 48

Référence 49.

T.C. de Souza, A.R. Périssé et M. Moura, « Noise exposure and hypertension: investigation of a silent relationship », BMC Public Health, 15, 2015, p. 328, disponible à l’adresse doi: 10.1186/s12889-015-1671-z.

Retour à la référence de la référence 49

Référence 50.

M. Bao, Y. Song, J. Cai et al., « Blood pressure variability is associated with hearing and hearing loss: a population-based study in males », International Journal of Hypertension, 2019, 9891025, disponible à l’adresse doi: 10.1155/2019/9891025.

Retour à la référence de la référence 50

Référence 51.

V. Bray, Co-managing Comorbidities in Audiological Medicine, Pennsylvania Academy of Audiology, 2017, disponible à l’adresse https://www.paaudiology.org/resources/Documents/CCAM%20BRAY%20PAA%202017%20PDF.pdf.

Retour à la référence de la référence 51

Référence 52.

V. Bray, « A holistic approach to managing hearing loss and its comorbidities », The Hearing Journal, 17(11), 2018, p. 14-17, disponible à l’adresse doi: 10.1097/01.HJ.0000549524.79131.ab.

Retour à la référence de la référence 52

References

Recommended For You

About the Author: Tung Chi