Hypertension, hypotension : 10 astuces simples pour équilibrer sa tension artérielle

L’hypertension est une tueuse silencieuse car “elle augmente sérieusement les risques d’accident vasculaire cérébral (AVC) et d’infarctus du myocarde, et nombre de personnes sont concernées sans le savoir“, constate le Pr Claire Mounier-Véhier, chef du service de médecine vasculaire et hypertension au CHU de Lille. Sur les quinze millions de Français hypertendus, quatre millions l’ignorent en effet. Leur flux sanguin trop élevé épaissit peu à peu la paroi des artères et oblige le cœur à travailler davantage, ce qui fragilise l’organisme. D’autres personnes ont à l’inverse une tension insuffisante de manière occasionnelle ou fréquente. Ces hypotensions ne sont pas néfastes pour la santé, bien au contraire. Mais elles génèrent de la fatigue, des malaises, des vertiges et des troubles visuels. D’où l’importance de normaliser sa tension avec une hygiène de vie appropriée.

Tension artérielle : que faire quand elle est trop haute (supérieure à 14/9) ?

L’hypertension artérielle (HTA) est la pathologie chronique la plus fréquente dans l’hexagone. Elle n’est pas mieux dépistée aujourd’hui qu’il y a 10 ans, selon l’agence Santé publique France. Sa prise en charge s’est même dégradée chez les femmes.

  • Miser sur le régime méditerranéen. Plusieurs études ont prouvé que limiter la viande et les sucreries améliore la santé vasculaire. À la place, mangez plus de fruits, de légumes et de céréales complètes, ainsi que de l’huile d’olive, de colza ou de noix (2 à 3 cuillère à soupe par jour). Les végétaux apportent en effet de nombreux micronutriments qui amenuisent la tension, tels que du potassium, du magnésium, de la vitamine K et des antioxydants, essentiels à la souplesse des artères.
  • Perdre du poids. Le surpoids est l’ennemi numéro 1 de la tension car il entretient l’inflammation du corps et accélère le vieillissement des vaisseaux sanguins. Se délester de quelques kilos suffit souvent à juguler une hypertension modérée. Selon des chercheurs italiens de l’université de Pavie, une perte de 5 à 7 kilos normalise la tension chez 53% des hypertendus. Trois règles d’or pour y parvenir : éviter les excès à table, maintenir une activité physique régulière et bannir les sodas, les jus de fruits et l’alcool.
  • Limiter le stress. Des pics de stress réguliers multiplient les accès de hausse de tension, souligne le cardiologue Matthieu Bernard-Le Bourvellec, auteur de Le cœur, notre autre cerveau (éd. Larousse). Ces à-coups tensionnels finissent par léser la paroi des artères, ce qui augmente leur résistance et peut induire une hypertension définitive“. Pour apprivoiser le stress, le yoga, la méditation de pleine conscience et l’hypnose font des merveilles.
  • Se méfier du sel. Une étude américaine de janvier 2020, publiée dans la revue Hypertension, confirme que le sel est incriminé dans l’élévation de la tension artérielle. Les médecins conseillaient autrefois un régime strict sans sel, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Seule une réduction de la consommation est conseillée : 5 à 6 g/jour maximum, contre 10 g en moyenne en France. Attention donc au fromage, à la charcuterie, au pain et aux plats industriels qui cachent pléthore de sel. Mieux vaut cuisiner maison et jouer sur les épices (cumin, gingembre, curcuma…) pour donner du goût à vos plats.
  • Améliorer son sommeil. Déficit de sommeil et hypertension artérielle sont souvent associés car la pression du sang baisse naturellement pendant la nuit, ce qui soulage les artères. C’est notamment pourquoi il faut dormir au moins 7 heures par jour. Le syndrome d’apnée du sommeil, caractérisé par des pauses respiratoires nocturnes à répétition, est à prendre au sérieux car il fait grimper la tension en flèche. Les deux tiers des apnéistes sont de fait hypertendus. Si vous ronflez bruyamment et êtes fatigué au réveil, parlez-en à votre médecin traitant.
  • Profiter du soleil. Lorsque les rayons UV du soleil effleurent la peau, les vaisseaux sanguins produisent de l’oxyde nitrique, une substance qui dilate la paroi des artères. En conséquence, leur diamètre augmente et la pression du sang diminue à l’intérieur. Une aubaine pour contrecarrer l’hypertension.

Tension artérielle : que faire quand elle est trop basse (inférieure ou égale à 9/6) ?

Une hypotension peut être due à la fatigue, au manque de fer ou une poussée de fièvre. Traiter la cause parvient alors à régler le problème. Certains médicaments (diurétiques, anxiolytiques ou antidépresseurs) peuvent aussi faire dégringoler la tension. Une modification de prescription doit être envisagée.

  • Bien s’hydrater. Boire davantage d’eau (1,5 à 2 l par jour) permet de maintenir le volume sanguin, donc de lutter contre l’hypotension. En cas de malaise soudain, avaler un grand verre d’eau à petites gorgées aide ainsi à dissiper la crise. En revanche, évitez l’alcool qui déshydrate le corps et dilate les vaisseaux.
  • Porter des bas de contention. Un mauvais retour veineux peut provoquer des chutes de tension. Quand le sang stagne dans les jambes, le volume sanguin disponible dans la partie haute du corps est en effet réduit. Enfiler des bas de compression (de classe II ou III) et marcher en déroulant bien le pied sur le sol, afin de stimuler la remontée du sang vers le cœur, permettent d’y remédier.
  • Éviter les repas trop copieux. La digestion réclame beaucoup d’énergie et concentre un grand volume de sang au niveau des intestins et de l’estomac. Du coup, la quantité de sang disponible ailleurs est moindre. C’est pourquoi des chutes de tension interviennent parfois après un repas (hypotension postprandiale). Pour les prévenir, réduisez la taille de vos portions à table et faites une petite sieste après le repas afin que votre corps n’ait que la digestion à gérer.
  • Opter pour une infusion de réglisse. La racine de réglisse est un hypotenseur naturel car elle contient un actif –la glycyrrhizine – qui diminue le volume d’urine et tonifie la circulation sanguine. “On l’utilisait dans l’Antiquité pour éviter la soif et les pauses-pipi lors des déplacements”, explique l’herboriste Michel Pierre, auteur de Ma bible des secrets d’herboriste (éd. Leduc.s). Versez 2 cuillères à café de réglisse dans 50 cl d’eau froide, laissez bouillir 5 min puis infuser 10 min. Une tasse le matin et une tasse l’après-midi, en cure de 3 mois.
  • Ne pas se lever trop vite. 7% de la population est prise de faiblesse et d’étourdissements en passant de la position allongée ou assise à debout, selon la Société française d’hypertension artérielle (SFHA). Ce symptôme désagréable correspond à une chute de tension dite orthostatique. Lorsque vous sortez du lit, allez-y progressivement. Commencez par vous étirer puis asseyez-vous quelques minutes avant de vous lever. Évitez aussi les postures où la tête se trouve plus bas que le cœur, comme celle du chien en yoga.
  • Anticiper la baisse d’oestrogènes. Les œstrogènes exercent un effet protecteur qui réduit les risques d’hypertension chez la femme. “Mais après la ménopause, la fréquence de l’hypertension féminine rejoint celle des hommes, souligne le Pr Mounier-Véhier. Et comme leurs artères sont de petit calibre et se rigidifient davantage, les femmes deviennent les premières victimes des maladies cardio-vasculaires”.

Comment mesurer sa tension artérielle soi-même ?

Une mesure relevée en consultation n’a pas valeur d’hypertension artérielle“, indique le Dr Bernard-Le Bourvellec. Face au médecin, la tension peut s’élever de plus de 5 points en raison du stress. D’où l’intérêt des mesures réalisées à la maison pour la surveillance de l’hypertension artérielle. Pour être fiables, elles doivent suivre la règle des 3 : trois mesures au lever en position assise à une minute d’intervalle, 3 mesures le midi et 3 mesures le soir après dîner, 3 jours de suite. Préférez un tensiomètre à bras, plutôt qu’au poignet.

Read more  Concern for one with hypertension crossword clue

À lire aussi :

⋙ Hypertension : les aliments qui font baisser la tension artérielle

⋙ Tension artérielle : comment la prendre et à quoi correspondent les mesures ?

⋙ Tension artérielle et hygiène dentaire, il y a un lien !


— Update: 01-01-2023 — cohaitungchi.com found an additional article Soulager la sensation de jambes lourdes et améliorer la circulation sanguine from the website www.anpq.qc.ca for the keyword hypertension surélever les jambes.

Pourquoi a-t-on les jambes lourdes ?

Facteurs de risques

D’entrée de jeu, il est intéressant de mentionner qu’en ce qui a trait aux troubles de circulation sanguine, les femmes sont malheureusement désavantagées. Elles sont, en effet, plus concernées que les hommes par ce trouble, en raison de l’influence des hormones féminines, les œstrogènes, sur la rétention d’eau et la stagnation du sang dans les vaisseaux. Bien entendu, il y également le facteur héréditaire qui entre en ligne de compte et qui peut augmenter les risques de souffrir d’une condition veineuse chronique.

Autres facteurs de risque et/ ou déclencheurs des jambes lourdes

  • L’hypertension : Les personnes souffrant d’hypertension sont plus à risque de rétention d’eau.
  • La grossesse : La pression intra-pelvienne ralentit le retour du sang. Les changements hormonaux y sont également pour beaucoup. Les veines sont moins résistantes et moins élastiques, donc plus dilatées.
  • Les modifications hormonales liées au cycle menstruel : L’œstrogène augmente la rétention d’eau.
  • La prise de la pilule contraceptive : Les pilules contraceptives combinées augmentent le risque de problématiques veineuses, dont certaines assez graves, comme la phlébite et l’embolie pulmonaire.
  • Le tabac : Le tabagisme crée un effet inflammatoire sur les vaisseaux sanguins, et augmente les risques de caillots et de phlébites. Fumer favorise également le gonflement des pieds et les crampes dans les jambes en raison d’une moins bonne oxygénation des tissus.
  • Des mauvaises habitudes alimentaires : Une alimentation pauvre en vitamine E, vitamine C, vitamine A ou pauvre en potassium et magnésium peut nuire à la bonne circulation sanguine.
  • La sédentarité : L’activité physique favorise le retour du sang vers le cœur et diminue habituellement la sensation de lourdeur, grâce au pompage circulatoire engendré par la contraction des muscles.
  • Les stations debout ou assises  prolongées : Pour une bonne circulation, vaut mieux rester en mouvement ou favoriser la position couchée avec les jambes surélevées au besoin.
  • La chaleur, le soleil, les bains chauds, les saunas : La chaleur a un effet vasodilatateur, ce qui peut contribuer à amplifier la sensation de lourdeur dans les jambes.

Soulager les jambes lourdes – conseils mélimélos 

Tout d’abord, n’hésitez pas à consultez un spécialiste si nécessaire. Le cas échéant, consulter un gynécologue afin de déterminer le meilleur moyen de contraception pour vous. L’idéal pour la circulation sanguine est sans contredit les méthodes non hormonales.

Alimentation saine pour la circulation sanguine 

  • Aliments riches en potassium : Haricots blancs, pomme de terre, palourdes, épinards, banane…
  • Aliments riches en magnésium : Légumes verts, céréales, noix, légumineuses, mélasse…
  • Aliments riches en vitamine E : Huiles (tournesol, pépins de raisins, olive), noix,  fruits et légumes (épinards, saumon, asperge, brocoli, tomates)…
  • Aliments riches en flavonoïdes: Agrumes (pelure d’orange, pamplemousse, citron), ail…
  • Aliments riches en rutine : Sarrasin, abricot, cerise, pelures de pomme
  • Aliments riches en acides gras essentiels omégas 3 : Poissons et fruits de mer, algues, graines de lin, chanvre, noix de Grenoble…

Et finalement, boire beaucoup d’eau !

Exercices et sports bénéfiques 

En cas de jambes lourdes, pratiquer une activité physique contribuera à soulager grandement la problématique. C’est que la contraction des muscles et l’augmentation du rythme cardiaque favorise un meilleur retour sanguin vers le cœur et un pompage lymphatique. Les sports les plus recommandés dans ce cas sont la marche, le vélo, la natation et le yoga.

Exercices circulatoires : Contracter en alternance le pied en flexion et ensuite en extension. Vous pouvez pratiquer ces exercices sur un tapis de yoga et assurez-vous d’avoir les jambes plus hautes que le cœur.

Autres astuces

  • Respiration profonde : C’est un excellent moyen de faire circuler la lymphe, car elle ne possède pas de pompe comme c’est le cas du sang avec le cœur.
  • Drainage lymphatique : Le drainage lymphatique est une technique de massage doux visant à décongestionner les ganglions et l’accumulation des liquides dans le corps.
     

 Au quotidien 

  • Préférer les douches tièdes et éviter les bains chauds de longue durée.
  • Surélever les jambes la nuit, car la nuit la circulation lymphatique est au neutre.
  • Si vous travaillez assis, levez-vous régulièrement pour marcher.
  • Portez des bas de contention au besoin, surtout si votre travail exige une station debout prolongée. Certains bas de contention se vendent en pharmacie alors que d’autres, plus dispendieux et dont le degré de compression est plus élevé sont vendus sous ordonnance et sont faits sur mesure.

Read more  After standing, a fall in blood pressure

Produits naturels intéressants

  • Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum) : C’est une plante intéressante, car elle diminue l’enflure et augmente le tonus des parois veineuses. Selon certaines études, elle serait comparable à l’effet des bas supports sur les veines.
  • Dosage : Extrait standardisé à 16-20% d’esculine: 240 à 290 mg, 2 fois par jour. Prendre pendant 3 semaines puis faire une pause.
  • Précautions : Il peut irriter les muqueuses digestives, surtout pris en teinture. Ne pas prendre avec des anticoagulants. Ne pas donner aux enfants et femmes allaitantes.
  • Gotu kola (Centella asiatica) :Le gotu kola est une grande plante tonique des tissus conjonctif. Il aidera donc également le sang et les veines. Il stimule le formation de fibroblastes dans la parois veineuse ce qui aide à la tonifier.
  • Dosage : 1 ml de teinture-mère, 3 fois par jour
  • Achillée millefeuilles (Achillea millefolium) : Il contient des flavonoïdes qui tonifient les parois veineuses. Il contient aussi des coumarines qui agissent comme fluidifiants sanguins et de l’achilléine, cette-dernière prévenant la formation des caillots.
  • Dosage : ½ à 1 tasse, 2 à 3 fois par jour. Infuser 1 c. à thé dans une tasse d’eau et infuser 15 minutes avec couvercle.
  • Précautions : Ne pas prendre avec des fluidifiants sanguins. Contre-indiqué pour les femmes enceintes et allaitantes.
  • Vitamine C avec flavonoïdes : 1000 mg par jour (dont 500mg de bioflavonoïdes)
  • Extrait de myrtilles : 160 à 340 mg par jour

par Catherine Drouin                

Naturopathe spécialisée en santé de la femme  EN SAVOIR PLUS

Références

https://www.fedecardio.org/je-m-informe/les-mefaits-du-tabac-sur-le-coeur-et-les-vaisseaux/

Aviva Romm- Botanical medicine for women’s health (livre)

Matéria Médica (École Flora Médicina)


— Update: 01-01-2023 — cohaitungchi.com found an additional article Soulager les jambes lourdes et douloureuses : Causes et Solutions from the website sinactiv.fr for the keyword hypertension surélever les jambes.

Avoir les jambes lourdes après une séance d’entraînement?

Rien de plus normal !

En d’autres circonstances en revanche, et si les épisodes se font de manière répétée, cela est souvent synonyme de problèmes circulatoires.

Déterminer la cause de ces désagréments aidera à trouver un traitement approprié à votre cas.

Dans cet article, nous allons traiter des différentes solutions envisageables pour vous aider à retrouver des jambes légères et en pleine santé.

En plus de la sensation de jambes lourdes, il est possible de ressentir d’autres symptômes dont les plus courants sont:

  • sensation de lourdeur ou d’engourdissement dans la jambe
  • douleur lancinante dans une ou les deux jambes
  • sensation de froid ou de picotement dans les jambes
  • difficulté à marcher ou à se tenir debout au fil de la journée
  • gonflements
  • veines visibles
  • décoloration de la zone, par exemple la jambe devient pâle ou bleue

Les principales causes des jambes lourdes

Les jambes lourdes peuvent être le signe d’un certain nombre de conditions ou de troubles dans le corps.

Les varices

Hypertension surélever les jambes

Lorsque les jambes sont lourdes ou douloureuses, cela peut être dû à une affection sous-jacente, comme des varices.

Les varices sont des veines qui semblent plus apparentes, plus grosses et plus noueuses que les veines environnantes.

Lorsque la circulation sanguine se détériore, le sang commence à s’accumuler dans les jambes en raison de facteurs tels que les effets de la gravité et la perte d’élasticité des veines.

Les varices peuvent apparaître pour un certain nombre de raisons, notamment

  • l’obésité
  • le vieillissement
  • les déséquilibres hormonaux, comme ceux de la périménopause et de la grossesse
  • les personnes dont la profession les oblige à rester debout ou assises
  • le manque d’activité physique en général

Les varices peuvent entraîner des problèmes tels que des caillots sanguins, qui provoquent à leur tour des gonflements et des douleurs.

Elles peuvent également influencer les plaies cutanées, qui peuvent être difficiles à guérir.

La rétention d’eau

Le symptôme principal de la rétention d’eau se traduit par des gonflements visibles, généralement au niveau des membres inférieurs (cuisses, mollets, chevilles…) mais pouvant également toucher d’autres parties du corps.

Les œdèmes liés à la rétention d’eau se caractérisent par un gonflement Les jambes, les chevilles et les pieds augmentent de volume, la peau est étirée et brille davantage. Lorsqu’on appuie dessus, une marque de pression subsiste quelques secondes. Dans les jambes, il peut aussi y avoir une sensation de lourdeur ou de raideur, voir des douleurs et difficultés à marcher. Ce phénomène de rétention d’eau est plus marqué lorsqu’il fait chaud, car la chaleur entraîne une dilatation les veines, qui se retrouvent plus en difficulté.

Source: https://sante.journaldesfemmes.fr/

Le syndrome des jambes sans repos

Le syndrome des jambes sans repos provoque souvent une sensation incontrôlable de nervosité, de tremblement ou d’engourdissement dans les jambes.

Le remède temporaire est souvent aussi simple que de les bouger.

Tant que les jambes ne bougent pas, elles peuvent donner une sensation de lourdeur.

De nombreuses personnes secouent leurs jambes ou tapent sur leurs pieds pour tenter de soulager les symptômes, d’où le nom de ce syndrome.

L’insuffisance veineuse chronique

Les jambes lourdes peuvent également être un signe d’insuffisance veineuse chronique (IVC).

La pression de la gravité fait travailler le cœur plus fort pour pomper le sang des pieds et des jambes vers le cœur.

Les pieds et les jambes possèdent une série de valves à sens unique conçues pour empêcher le sang de redescendre.

Les veines et les valvules d’une personne atteinte de l’IVC s’affaiblissent, ce qui peut souvent provoquer des plaintes telles que des jambes lourdes et fatiguées, des gonflements et des varicosités.

L’IVC peut être plus fréquente chez les personnes qui restent debout pendant de longues périodes, car la station debout peut exercer une pression considérable sur les veines des jambes et des pieds.

Quelques facteurs de risque entrent en jeu dans l’insuffisance veineuse :

  • une mauvaise alimentation
  • poids excessif
  • un mode de vie sédentaire
  • le manque d’exercice
  • la grossesse
  • vieillissement
  • Maladie artérielle périphérique

La maladie artérielle périphérique (MAP) est un type de maladie cardiovasculaire qui peut affecter les veines et les artères.

Les symptômes commencent à apparaître lorsque de la graisse s’accumule dans les parois des artères, ce qui rend difficile le passage du sang.

Read more  Under Pressure: Right Heart Catheterization and Provocative Testing for Diagnosing Pulmonary Hypertension

La MAP est fréquente dans les jambes, où elle peut couper partiellement la circulation dans les pieds et les jambes et provoquer des douleurs, une sensation de lourdeur ou des crampes.

Les facteurs de risque de la MAP sont notamment l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, le tabagisme et le diabète.

Jambes lourdes liées au surpoids

Le surpoids ou l’obésité peuvent exercer une pression supplémentaire sur les jambes, qui deviennent alors lourdes ou douloureuses.

Le surpoids ou l’obésité peuvent influencer un certain nombre d’autres troubles à l’origine des jambes lourdes, mais les jambes lourdes peuvent aussi être un problème directement lié au surpoids.

Le fait de porter un poids supplémentaire peut exercer une pression accrue sur les articulations, les muscles et les tendons de la jambe, surtout si la personne reste debout pendant de longues périodes tout au long de la journée.

Une personne en surpoids ayant un mode de vie sédentaire peut également avoir des problèmes de circulation sanguine qui peuvent aggraver la sensation de lourdeur dans les jambes.

L’obésité est un facteur de risque pour certains des autres troubles qui provoquent des jambes lourdes. Perdre du poids peut contribuer à réduire les symptômes ou à améliorer l’état de santé général.

Jambes lourdes pendant la grossesse

Les jambes lourdes sont souvent ressenties pendant la grossesse. Cela peut être dû à la combinaison du poids supplémentaire que les jambes doivent supporter et des changements hormonaux que subit une femme enceinte. Les changements hormonaux peuvent augmenter la rétention d’eau et réduire l’élasticité des veines.

Des remèdes maison peuvent aider à soulager les symptômes. Dans la plupart des cas, ces symptômes s’estomperont après la grossesse.

Les personnes qui doivent prêter une attention particulière aux jambes lourdes sont les femmes enceintes qui :

  • sont en surpoids
  • ont un mode de vie sédentaire
  • vous avez des antécédents familiaux de problèmes veineux
  • travailler de manière intense pendant la grossesse

Les courbatures

Ressentir un peu de fatigue dans les jambes pendant quelques jours après une séance d’entraînement particulièrement intense est normal.

Cependant, lorsque les athlètes s’entraînent régulièrement à repousser leurs limites, ils risquent de surentraîner leurs muscles.

Les muscles surentraînés n’ont pas le temps de se réparer avant que les gens ne les utilisent à nouveau.

Il en résulte souvent des muscles léthargiques, faibles ou lourds.

Les athlètes, tels que les cyclistes et les coureurs, peuvent se plaindre de jambes lourdes s’ils ont trop forcé.

Les solutions pour soulager les jambes lourdes et douloureuses

Surélever les jambes et rester actif peut aider à traiter les jambes lourdes.

Certaines habitudes quotidiennes et certains remèdes maison peuvent aider à traiter les symptômes avant la mise en place d’un plan de traitement et d’astuces à appliquer:

Limiter le sel dans l’alimentation

Réduire l’apport en sel peut atténuer les signes et la gêne causés par le gonflement chez les personnes dont les jambes sont lourdes et enflées.

Les médecins peuvent également recommander à certaines personnes de limiter leur consommation d’eau, mais cela dépend souvent des médicaments qu’elles prennent.

Surélever les jambes

Lorsque les jambes sont surélevées, le corps n’a pas à travailler aussi dur pour pomper le sang et les autres fluides hors des jambes.

L’utilisation d’une chaise inclinée ou d’un tabouret pour élever les pieds et les jambes juste au-dessus du niveau du cœur peut aider à rafraîchir le sang dans les jambes et à soulager une partie de la pression que les jambes ressentent tout au long de la journée.

Pour en savoir plus sur la surélévation des jambes et ses bénéfices, vous pouvez lire cet article.

Changer de position régulièrement

Évitez de rester assis ou debout dans la même position pendant trop longtemps, car cela pourrait aggraver les symptômes.

Changer la position du corps aide à favoriser la circulation sanguine.

Utiliser des bas de contention

Des chaussettes de compression serrées ou des bas de compression peuvent aider à favoriser la circulation sanguine dans les jambes.

Cela peut être particulièrement utile pour les personnes qui doivent rester assises ou debout au travail pendant de longues périodes.

  

Éviter les bains chauds

La chaleur peut élargir les veines, ce qui peut rendre plus difficile la circulation du sang dans les jambes.

Si le fait de tremper les pieds peut aider dans certains cas, cela peut aggraver la situation de certaines personnes.

Perdre du poids

Le surpoids ou l’obésité est un facteur de risque dans un certain nombre de problèmes provoquant des jambes lourdes.

Perdre du poids peut contribuer à réduire la probabilité d’apparition de ces symptômes.

Rester actif

L’augmentation du niveau d’activité quotidienne peut contribuer à réduire un certain nombre de facteurs de risque.

Des exercices légers à modérés, tels que la marche rapide, le vélo ou la natation, peuvent aider à faire circuler le sang dans le corps et à améliorer d’autres facteurs de risque comme le poids et la tension artérielle.

Bien que l’exercice soit excellent pour le corps et l’esprit, un excès peut être nocif.

Il est recommandé de prendre des jours de repos et de faire des pauses pour éviter les efforts excessifs.

Faire des séances de pressothérapie

La pressothérapie des jambes et une méthode thérapeutique qui consiste en l’utilisation de bottes spéciales qui se gonflent et se dégonflent selon un rythme prédéfini.

Cette pratique peut être considérée comme une technique de massage automatique effectuée par un appareil qui impulse de l’air dans les bottes auquel il est connecté.

La pressothérapie est reconnue pour sa fonction drainante (drainage lymphatique) et son effet booster de circulation sanguine.

D’après plusieurs études, la pressothérapie participe également à l’élimination de la cellulite.

La pressothérapie peut-être pratiquée en cabinet médical mais il existe aujourd’hui des appareils de pressothérapie pour pratiquer seul à la maison.

A quel moment consulter un médecin ?

Il est normal de ressentir de temps en temps ou dans des circonstances particulières (sollicitations intenses) que nos jambes sont lourdes.

Si cette sensation persiste et qu’elle s’accompagne d’autres symptômes comme des douleurs ou des gonflements, il est peut-être temps de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic.

Le médecin vous interrogera sur les symptômes spécifiques et les antécédents médicaux, et effectuera des tests pour trouver la cause et recommander un traitement comme la pressothérapie et le port de chaussettes de contention.

References

Recommended For You

About the Author: Tung Chi